30 janv 2018

Le personnel des EPHAD se rebelle

 

Maltraitance, souffrance au travail, manque de personnel, dans les EPHAD, la coupe est pleine !

Les salariés ont donc décidé d'observer une journée nationale de grève pour protester contre des conditions de travail insoutenables.

Soutenu par l'ensemble des organisations syndicales, certains directeurs d'établissement et par des retraités, ce mouvement, ce mouvement inédit met en lumière l'état catastrophique de notre système de prise en charge du vieillissement.

Si la ministre de la santé a annoncé un plan d 'urgence de 50 millions d'euros, il en faudrait beaucoup plus pour répondre aux besoins des personnels et des personnes en perte d'autonomie.

Selon un rapport de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES), il y avait 728.000 résidents dans les établissements pour personnes âgées fin 2015, 4,5% de plus qu’en 2011. Dans les seuls Ephad (585.000 résidents), l’augmentation est de 6,2%. Dans le même temps, l’âge des résidents s’est aussi accru. La moitié a plus de 87 ans et cinq mois, un an de plus qu’en 2011.

Une situation qui implique des soins plus fréquents, plus intenses, plus suivis que les salariés n'ont pas le temps ni les moyens de prodiguer.

Nous tenons à apporter notre soutien aux salarié(e)s en lutte.